0

SGi Pangea, je t’ai dans la Pau !

SGI-ICE-X_Pangea

Total part à la conquête du supercontinent disparut !
Annoncée en février 2012 le super calculateur Pangea délivré par SGi vient d’entrer en fonction au Centre Scientifique et Technique Jean Féger (CSTJF) de Pau en France. Ce monstre, avec une puissance de ce calcul de 2,3 pétaflops* permettra aux ingénieurs et géologues du géant français des énergies fossiles de rechercher et certainement de trouver de nouveaux gisements de pétrole ou de gaz de schiste dans tous les continents de la planète. L’idée de Total est de travailler sur la visualisation en 3 dimensions les données sismiques des explorations faites sur tous les continents. Total mise sur la rapidité et la capacité de stockage de Pangea pour coiffer ses concurrents sur la découverte de nouveaux gisements et une meilleur exploitation des gisements actuels. La puissance de Pangea lui permettra d’être au top 50 des 500 Super-Ordinateurs actuellement en fonction, ce classement regroupe les 500 plus puissants ordinateurs de la planète. Avec Pangea, Total se retrouvera également première des entreprises privées du Top 500 des supercomputers.

Des chiffres vous en voulez ?
Vous serez servis !

SGI-ICE-X_PangeaPangea est constitué de 110.592 cœurs Intel® Xeon E5-2670, regroupés en lot de quatre (soit 32 cœurs) auxquels sont adjoint 128Go de RAM, l’ensemble composant 1 Blade. Ces Blades sont regrouper en rack (des M-Rack) par groupe de 72 Blades. Chacun des M-Rack comporte donc 288 processeurs (soit 2304 cœurs) ainsi que 9 TB de RAM. A nouveau ces M-Rack sont regrouper par lot de 4 auxquels on a adjoins 2 C-Rack (des modules de refroidissement) cet ensemble se dénomme 1 M-Cel. Un M-Cell est donc composé de 4 M-Rack et 2 C-Rack, soit un total de 288 Blades, 1152 processeurs, 9216 cœurs et de 36 Tb de RAM. Rien qu’un M-Cell ferait plaisir à bien des universités. Pangea n’est pas moins de 12 M-Cell ! Donc 13.824 processeurs, 110.592 cœurs, 442 TB de RAM.
SGI-ICE-X_PangeaVoilà pour la partie super-calculateur, reste également la partie stockage, qui elle, est aussi impressionnante, jugez plutôt, une capacité de 7 Petaoctets (1 petaoctets = 1024 teraoctets = 1.048.576 Gigaoctets, ou si vous préférez l’équivalent de 1.750.000 DVD !) de stockage “scratch“ sur une bande passante de 300 GB/s auquel sont associés 4 Po de stockage SAN ainsi que 4 Po d’archivage sur banque magnétiques, le tout piloter par le logiciel SGI DMF de hiérarchisation des données qui permet de stocker les données sur l’un de ces support en fonction de leur importances ou de leur intérêt. Pour inter-connecter tous ces composants, ce ne sont pas moins de 120 kilomètres de fibre optique qui ont été utilisé. Et ca mange quoi un Pangea ? Des électrons, et pas qu’un peu, cette installation consomme quand même 2,8 MégaWatts.
SGI-ICE-X_PangeaPour en finir avec les chiffres, et, en dernier comme dans toutes bonnes transactions commerciales, on va parler de monnaie. Ben oui, un monstre comme celui-là ce n’est pas donner, le coût total pour Total (je ne pouvait pas le manquer !) est de 60 millions d’euros, avec facilitées de paiement sur 48 mois, ça laisse rêveur…

SGi ICE™ X, un peu d’eau, un peu d’air, mais pas de glaçon !
Bien que cette magnifique installation soit faite à Pau où il y fait bien plus souvent beau qu’à Paris, SGi n’a pas prévu de fournir les glaçons pour accompagner les breuvages des opérateurs. En effet le système SGi ICE™ X repose sur un refroidissement économique en énergie. Plutôt que de refroidir l’ensemble à basse température comme le font d’autres systèmes, SGi à opté pour un maintient à température de l’ensemble. Ainsi les températures n’excèdes pas 25°C en entrée et 35°C en sortie, cela est rendu possible grâce à un refroidissement par eau (du WaterCooling comme diraient les geeks) surpuissant qui débite 250 m3 par heure sous une pression de 5 Bars, une vraie centrale, sans vapeur. Pas de glaçon, mais de bonnes idées, puisque le système de refroidissement de Pangea à été couplé au chauffage du centre (le CSTJF) et permet de chauffer la totalité des bâtiments du centre. Ah, enfin des économies !

Pangea, une dislocation annoncée ?
SGI-ICE-X_PangeaQuésaco ? Oui pour comprendre il faut savoir ce que Pangea signifie, Pangea est le nom que l’astronome et météorologue allemand Alfred Wegener à donner (dans son ouvrage “La genèse des continents et des océans“ publié en 1915), à la quasi-totalité des terres émergées qui ne formait qu’un seul continent bien avant l’ère du Jurassique.
Je ne pense pas que Total & Sgi ont choisi ce nom pour l’aspect dislocation de Pangea. Donc il n’y à rien à craindre de ce côté là, de plus avec SGi, comme depuis toujours, c’est du solide, la preuve mon Onyx1 (Quadri-Processeurs 64bit) de 1993 tourne toujours comme une horloge, et vous votre PC d’il y a vingt ans se porte comment ?

Allez ! En bonus la petite vidéo de présentation.


(Réalisée par l’agence Trimaran Levallois-Perret)